Pourquoi les e-entrepreneurs doivent apprendre à coder

Voici un excellent article de la blogosphère anglophone sur lequel je suis tombé et dont je me permets de faire le relais, en y ajoutant mes idées par la même occasion.

[info]Note : Ce chapitre est le 5è d’une série de cours sur le Management 2.0, dont le sommaire se trouve ici.[/info]

La question soulevée, qui a déjà taraudée un bon nombre d’entrepreneurs du web, est la suivante :

Faut-il être un expert en programmation pour lancer sa start-up ? Ou est-ce que l’on peut déléguer totalement la partie technique à des programmeurs ?

Beaucoup d’entrepreneurs en herbe ne sont pas issus d’écoles d’ingénieurs ou n’ont pas eu l’occasion d’apprendre la programmation, le design ou l’infogérance en tant qu’autodidacte. Ils peuvent être de très bons commerciaux, des managers compétents, des visionnaires ou des stratèges talentueux, mais n’ont pour autant pas de connaissances en programmation. Dès lors, pour répondre aux besoins techniques, plusieurs solutions s’offrent à eux, parmi lesquelles la sous-traitance, l’embauche de développeurs web et de graphistes, ou encore la recherche d’associés programmeurs ou graphistes. En effet, ce n’est plus un secret pour personne, dans l’économie numérique actuelle, le code est roi.

In the new Internet economy, code is king.

Néanmoins, si des compétences en programmation pour un entrepreneur ne sont pas indispensables si celui-ci est bien entouré, il n’en reste pas moins que la connaissance des bases techniques du développement PHP ou de l’infogérance constitue un atout phare pour un dirigeant d’entreprise. En effet, maîtriser les bases du coding présente plusieurs avantages, parmi lesquels :

– Le fait de mieux dompter les problématiques techniques, d’en connaître les limites et les perspectives d’évolution.
– Parler le même langage que les ingénieurs, ce qui permet de leur rédiger des livrables plus compréhensibles. Cela réduit les malentendus.
– Implémenter soi-même des petits modules sans avoir à prendre du temps sur les ingénieurs pour des travaux bénins. Exemple : gérer un blog d’entreprise, personnaliser des widgets, etc…
– Imaginer de nouveaux modules, évaluer les coûts, les contraintes, et la faisabilité sur le plan technique.

Il ne s’agit pas de devenir un expert en programmation, bien que rien ne vous y empêche, mais d’en maîtriser les bases, les enjeux, afin de mener à bien votre business. Et comme dirait l’auteur de l’article dont je me suis inspiré pour rédiger celui-ci :

You have to code, not because you need to be good at it, but because technical employees are far more likely to follow a founder with technical experience.

Cette logique est applicable à n’importe quel autre domaine. Prenons l’exemple de l’hôtellerie par exemple, et imaginons que vous souhaitez investir dans un restaurant. Comprendre les problématiques liées au financement, savoir lire un bilan, connaître les règles du droit social ou des sociétés, sont autant d’atouts qui feront de vous un homme d’affaires compétent. Mais avoir un attrait marqué pour la gastronomie, savoir comment cuisiner et doser tel ou tel met afin qu’il colle à la carte que vous souhaitez proposer aux clients, sans pour autant être un chef étoilé, vous permettront d’abord de mieux concevoir votre stratégie et votre offre de produits, et aussi de bâtir une plus grande crédibilité aux yeux de vos collaborateurs et de votre clientèle. Pour le web, c’est le même principe !

Conclusion : apprendre à coder fera de vous un meilleur e-entrepreneur, même si vous ne devenez pas un expert.

A lire : Why business co-founders ought to learn code

[notice]Chapitre 6 : Statistiques et sondages comme frein à l’innovation »[/notice][success]« Chapitre 4 : PME / TPE, les 5 phases de la création de votre site web[/success]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.