Tulipe Media

Réflexions entrepreneuriales

Les 10 meilleurs conseils pour animer efficacement ses réseaux sociaux

Vous gérez la communication d’une enseigne, d’une association, d’une marque, d’un restaurant ou tout simplement d’un de vos clients, et vous cherchez des idées pour améliorer l’adhésion de votre marque sur les réseaux sociaux, augmenter le nombre d’abonnés, la portée de vos posts et générer de l’interaction.

Que ce soit sur Instagram, Facebook, Tiktok, Twitter, Linkedin ou YouTube, voici mon top 10 des meilleurs conseils liés à la promotion de votre marque sur les réseaux sociaux et plus globalement sur le web. Ces conseils sont basés sur mes quinze années d’expérience et d’entreprenariat sur Internet, de mes premiers sites web en HTML en 1998 jusqu’à l’arrivée des réseaux sociaux et aujourd’hui l’avènement du format vidéo.

Et contrairement à ce que beaucoup de gens promeuvent, je vais ici défendre un retour aux sources en termes de communication, loin des publications automatisées, chronophages, sous-traitées et terriblement ennuyantes que l’on voit fleurir partout sur tous les réseaux… Le dernier conseil risque de vous surprendre ! Prêt ? C’est parti.

Note : Ce chapitre est le 11è d’une série de cours sur le Social Media, dont le sommaire se trouve ici.

Quelques rappels sur les contenus les plus viraux

Même si ces données datent d’il y a plusieurs années, ils donnent une petite idée sur les types de médias les plus efficaces en fonction de l’objectif recherché.

En termes de partage, l’image est en pôle position, car elle est (était) le média le plus simple et le plus basique à faire tourner à ses amis.

Vient ensuite la vidéo (qui a dû depuis supplanté le format image avec l’avènement des réels et des shorts), puis dans une moindre mesure le format texte puis lien.

Le texte, qu’il soit écrit noir sur blanc, ou écrit sur une image, est le média le plus commenté :

Enfin, l’image reprend la main en termes de « j’aime », suivi par le texte (on pense aux statuts positifs, d’encouragement, les « bonne journée » et autres boutades). Le lien est toujours en dernière position, sa nature engageante imposant l’ouverture d’une nouvelle fenêtre sur une page externe pouvant refroidir l’utilisateur.

Les bons moments pour poster sur les réseaux sociaux

Les jours-clés de la semaine pour publier du contenu

Plusieurs études ont mis en lumière des résultats relativement similaires, où le dimanche apparaît comme le jour le plus intéressant en termes de viralité et d’impact. Les marques ont donc des opportunités à saisir le week-end, lorsqu’il y a justement moins de publications et plus de personnes connectées et disponibles pour interagir, liker ou partager une publication.

C’est la raison pour laquelle un consensus s’est créé autour du dimanche notamment pour les créateurs de contenu sur YouTube, dont la plupart publient leurs vidéos les plus importantes ce jour-là, ce qui d’un côté crée une synergie et une émulation intéressante dont on peut profiter (une sorte de zone de chalandise digitale), et de l’autre, crée une course en avant parfois contre-productive qui altère la disponibilité de l’internaute qui se voit rapidement saturée.

Les moments-clés de la journée pour publier sur Facebook

Par ailleurs, les études ont montré que la fin de matinée et la fin d’après-midi ou début de soirée apparaissent comme les moments où les publications rencontrent les succès les plus francs.

Ce qui correspond finalement à la pause d’avant déjeuner, où la productivité des employés commence à décliner, et la fin de journée, vers la fin de leur travail alors qu’ils ne peuvent pas encore quitter le bureau. D’ailleurs, cela correspond aux moments où la glycémie est généralement plus basse. Enfin, cela peut correspondre également au moment où les internautes sont en mobilité dans les transports, après avoir quitté le bureau ou le travail.

Utiliser l’option de planification de publication afin d’apparaître lors de ces moment-clés est donc conseillé.

Comment animer efficacement ses réseaux sociaux ?

Depuis quelques temps, il est devenu extrêmement difficile pour les créateurs de contenus et les marques de sortir du lot sur les réseaux sociaux. En effet, l’information est devenue si invasive qu’il y a trop de contenu pour une audience limitée qui est déjà prise d’assaut. Sans parler des algorithmes qui brident bon nombre de contenus qu’il juge possiblement pas assez pertinents.

La stratégie actuelle de la plupart des petites structures consiste à soit ne quasiment rien publier sur les réseaux sociaux car cela n’apporte pas assez de résultats tangibles, soit publier du contenu chronophage et assez automatisé, ce qui a pour effet de lasser les consommateurs, et de ne pas avoir la portée escomptée en termes d’audience et d’interaction.

Pour résoudre ce problème, voici donc les 10 idées qui selon moi ont donné le plus de résultats, et qui se seront avérées être les plus différenciantes lorsqu’on gère la communication en ligne d’une entreprise. Evidemment, libre à vous de vous les approprier, de les adapter à votre cas de figure, et d’en proposer d’autres en commentaires de cet article !

1/ Partager du contenu exclusif à votre communauté

Aujourd’hui, l’actualité est la même partout. Vous n’aurez donc aucune valeur ajoutée à partager du contenu présent partout ailleurs, surtout si vous êtes en retard sur l’info. Le mieux pour se démarquer, faire le buzz, récolter les like et les abonnés consiste à proposer du contenu aussi exclusif qu’authentique, et qui présente un intérêt certain pour vos fans ou vos futurs abonnés.

Lorsque vous souhaitez publier un contenu dit exclusif, demandez-vous s’il respecte les deux conditions suivantes :

  • Ce contenu est-il lié à mon activité ?
  • Présente-t-il un intérêt marqué pour le consommateur ?

Si les deux conditions sont remplies, alors il y a fort à parier que votre contenu fera parler et augmentera votre visibilité.

Exemples de contenus très appréciés des internautes :

  • pour un site e-commerce, des coupons de réduction ;
  • pour un site d’emploi, des annonces d’offres d’emploi ;
  • pour un site de locations immobilières, les dernières opérations réalisées ou mieux encore, les projets finis des clients qui sont passés par cette agence avec de jolies photos ;
  • pour un site d’actualités thématiques, une info avant tout le monde, une info décalée ou mieux encore, une info spécialisée qualitative ;
  • en général : une photo ou une vidéo insolite pas vue ailleurs, ou encore une phrase exclusive réservée à votre activité mais qui apporte de la valeur ajoutée, comme par exemple une recette simple à reproduire chez soi dans le cas d’un restaurant ou d’un profil de chef cuisinier.

Cas pratique : la Gendarmerie du Var sur Facebook

La Gendarmerie du Var fût l’une des premières forces de maintien de l’ordre à utiliser les réseaux sociaux pour faire le buzz tout en favorisant le dialogue avec l’opinion publique, et le tout en donnant une image positive de son travail, ce qui est un « strike » en matière de communication.

Pour ce faire, elle s’est mise à communiquer sur Facebook sur les contrôles préventifs qu’elle comptait faire.

Une initiative audacieuse qui a permis de renforcer la proximité entre gendarmes et citoyens et de favoriser le dialogue, et qui a fait grimper le nombre d’abonnés tout en permettant une publicité médiatique à moindres frais.

Ce cas est un bon exemple car le contenu publié était exclusif, et les abonnés ont eut le privilège de profiter d’une information exclusive et profitable.

Ce genre de contenu transposable à d’autres activités (par exemple, une réduction exclusive réservée aux abonnés Instagram pour un restaurant) est un moyen très intéressant de rétribuer ses followers, tout en gagnant en popularité.

2/Faire des clins d’œil à l’actualité

Si vous n’êtes pas un média d’actualités générales, faire de temps en temps un lien avec l’actu en publiant par exemple le clip d’une célébrité dont c’est l’anniversaire, ou une image humoristique à portée virale, est un excellent moyen de communiquer et d’exister aux yeux des abonnés.

Exemple : un karaoké a tout intérêt à rebondir sur l’actualité musicale, non pas en relayant des informations musicales générales, mais en ayant le bon mot au bon moment au sujet d’une actualité en rapport avec la musique, et via un texte qui incite les abonnés à interagir.

Cela permet de créer du lien avec vos fans sur des choses relativement universelles. Privilégiez évidemment les grosses actualités positives.

Exemple, toujours dans le cas d’un karaoké : « Aujourd’hui, c’est l’anniversaire de Rihanna. C’est quoi pour vous son meilleur morceau ever ? »

L’idée dans cet exemple étant de recueillir le plus de commentaires et de créer de l’interaction avec les abonnés.

3/ Privilégier les contenus positifs

Sur un ton accrocheur et authentique, vous pouvez viser des contenus insolites ou émouvants. Sauf si c’est votre cœur de métier (presse par exemple), évitez les sujets qui fâchent, et concentrez-vous sur ce qui peut provoquer des émotions positives ou mobilisatrices chez vos fans : contenus insolites ou émouvants, photos faciles à liker (plats, animaux, exploits, belles photos), le tout en jouant sur l’émotion.

Mais attention, gare aux bad buzz !

Un exemple ici, cette publication de la Caisse d’Epargne sur sa page Facebook, où l’on voit un animal pendu par les parties, le tout étant légendé de la mention suivante :

« Parce que les accidents n’arrivent pas qu’aux autres»

Cette publication qui faisait la promotion d’un des services de la Caisse d’Epargne – une assurance pour les accidents de la vie – et qui n’a pas du tout été au goût de l’opinion, qui n’a pas hésité à critiquer ouvertement la marque. Entre le mauvais traitement infligé à l’animal, et l’image renvoyée par la banque (certains clients voyaient là une métaphore de ce que la banque pense de ses propres clients), la Caisse d’Epargne a immédiatement réagi et s’est confondue en plates excuses.

«On a voulu utiliser les codes des réseaux sociaux, on s’est planté», a reconnu la Caisse d’Epargne. « C’est une erreur de communication, on a froissé des fans et des clients potentiels. Nous le regrettons. »

Cette réaction immédiate et empathique a été analysée comme une très bonne gestion de communication de crise par les spécialistes du genre, cf le cas Galliano.

4/ Etre court et pertinent

On est vite tentés quand on gère la page d’une marque de vouloir s’étendre en long et en large sur le nouveau produit disponible à la vente, ou la nouvelle recette. Mais le problème, c’est que les internautes sont assaillis d’informations et ils n’ont pas le temps de tout lire.

Il faut non seulement tout miser sur l’image, la vidéo ou le très court texte (qui pourra être écrit à même sur une photo), mais en plus, la description du média, l’appel à l’action ou tout ce qui se trouve être un texte en-dessous doit être le plus concis possible.

Evitez donc les gros pavés de texte (sauf dans le cas bien précis d’une publication Linkedin qui a pour but de faire lire un long texte à l’internaute en vue d’une chute à la fin), et privilégiez un ton accrocheur.

Exemple pour une pâtisserie sur Instagram : une photo alléchante de la dernière pâtisserie en gros plan, avec en-dessous, une mention claire, simple et limpide du genre « Avec qui souhaiteriez-vous partager notre nouvel éclair chocolat-caramel-pistache ? Dispo dès maintenant en boutique. Lien vers l’e-shop en bio pour se faire livrer, -5€ sur votre première commande avec le code promo INSTAGRAM ».

5/ Faire intervenir les fans

L’un des meilleurs moyens d’augmenter sa popularité sur les réseaux sociaux, c’est de faire participer les abonnés en leur demandant leur avis. Tout le monde aime être sollicité en termes d’estime de soi, et il faut pouvoir profiter de cela en tant que créateur de contenu.

En pratique, cela peut se faire en posant des questions ouvertes à a sa communauté, en description d’une image ou d’une publication, ou en faisant un sondage en story.

Bien que leurs réponses risquent de vous surprendre, le but dans l’immédiat n’est pas forcément la collecte d’informations mais plutôt de créer un pont entre votre marque et vos consommateurs.

Toutefois, il s’agit de leur poser des questions qui sont vraiment susceptibles d’aiguiser leur curiosité et leur envie de répondre. Donc si vous leur demandez s’ils préfèrent tel ou tel produit de votre catalogue, cela risque de ne pas avoir d’écho, à moins d’être une enseigne extrêmement connue avec un gros impact en termes de produit sur les consommateurs (big mac VS Royal Deluxe par exemple…).

À l’inverse, vous pouvez leur poser la question de savoir s’ils préfèreraient payer moins de frais de livraison en échange d’un délai de livraison plus long, ou s’ils préfèreraient payer 10% plus cher pour que tel ou tel produit utilise tel ou tel composant – ou ingrédient pour un restaurant – jugé plus qualitatif.

Ce genre de questions est directement lié à leur façon de consommer votre produit, et il y a plus de chances qu’ils interagissent sur ce type de sujet – surtout lorsque cela touche au portefeuille – que sur leur préférence entre tel ou tel produit déjà à la carte.

Bref, l’objectif premier n’est pas forcément d’intégrer ce nouveau composant, parce qu’il y a mille et une raisons qui font qu’à court terme, vous ne puissiez pas accéder à ce type de demandes. Néanmoins, c’est un premier pas qui est fait vers vos consommateurs, et de fil en aiguille, vous pourriez bien, lorsque ce sera possible pour vous, commencer à concrétiser leurs demandes.

À court terme, vous envoyez une image positive, vous montrez que vous êtes à l’écoute de leurs attentes et surtout, vous créez de l’interaction avec vos abonnés, ce qui est extrêmement bénéfique du point de vue des algorithmes !

6/ Créer des rendez-vous récurrents

Ce genre de techniques est particulièrement utile pour les créateurs de contenus vidéos. En imaginant un rendez-vous hebdomadaire ou mensuel, non seulement cela permet d’instaurer une sorte de rigueur dans votre organisation sur le plan de la communication, mais en plus, cela permet de vous rendre de plus en plus visible et de créer une sorte d’addiction côté consommateurs.

Ainsi, voici quelques idées de rendez-vous qui pourraient connaître un succès inattendu :

  • un podcast mensuel sur la sortie de vos nouveaux produits et services, ou sur l’évolution des tendances de consommation dans votre secteur ;
  • une vidéo hebdomadaire de conseils liés à l’utilisation de vos produits et de vos services ;
  • pour un restaurant ou un compte de cuisinier, la mise en avant d’une recette à reproduire chez soi ;
  • pour une entreprise d’impression, des conseils pratiques hebdomadaires, par exemple sur la mise en page, l’association des couleurs ou encore la signification de tel ou tel type de police d’écriture, etc…

Les idées sont infinies, le plus difficile étant de s’y mettre, mais dans une logique de proposition de contenu gratuit avec un appel à l’action derrière, il n’y a rien de mieux que de proposer du contenu « freemium » à vos abonnés afin de faire grandir votre communauté. Cela demande certes beaucoup de travail, mais le retour sur investissement à moyen et long terme est absolument inestimable.

7/ Poser des devinettes

Sous la forme d’un rendez-vous récurrent par exemple, poser des devinettes ludiques à sa communauté est l’une des techniques les plus efficaces en termes d’interactivité.

Les multiples réponses entraînent ainsi plusieurs effets positifs :

  • une meilleure image pour les nouveaux arrivants sur vos comptes de réseaux sociaux, qui constatent l’existence d’une communauté active, ce qui leur donne envie de s’abonner ;
  • un taux d’interaction plus grand avec votre communauté, ce qui augmente la valeur de votre page aux yeux de l’algorithme ;
  • le sentiment d’appartenance à une communauté de la part de vos consommateurs.

Bref, un cercle vertueux qui profite à votre business.

8/ Relayer les articles de son blog ou des blogs connexes

En relayant les articles postés sur son blog corporate, ou ceux postés par des blogueurs liés à son activité (voire même par des blogueurs approchés par notre marque pour tester nos produits), vous alimentez le contenu considéré comme « exclusif » pour votre communauté, ce qui différencie votre fan page de celle de vos concurrents.

Ceci est particulièrement utile pour les entreprises corporate sur Linkedin ou Twitter, mais contre toute attente, une telle stratégie peut s’avérer très puissante également sur Instagram, Tiktok ou YouTube, en essayant si votre secteur d’activité le permet, d’animer une sorte de revue de presse, via des captures d’écran postées sur Instagram, ou de courts formats vidéos pour YouTube, Instagram et Tiktok pour rebondir sur l’actualité publiée sur votre blog, toujours en relation avec votre activité.

Bref, si vous en avez les ressources, devenir son propre média vous permettra d’être encore plus visible sur Internet sans avoir à passer par des intermédiaires.

9/ Soigner la présentation de ses posts

Lorsque l’on publie un post sur LinkedIn, Facebook, etc… on est vite tentés d’expédier la chose et de retourner à ses occupations. Or, un post bien présenté a beaucoup plus de chances d’être partagé et commenté.

En pratique, cela passe par la suppression du lien que vous venez de copier-coller dans l’espace de publication Facebook ou Linkedin (qui va reprendre le lien en-dessous sous forme d’image cliquable), puis par la personnalisation du message situé au-dessus mais aussi en-dessous de l’image miniature. Enfin, le choix de la miniature est permis par la plupart des réseaux sociaux, donc si l’image choisie automatiquement ne convient pas, n’hésitez pas à la changer.

L’autre technique consiste à « teaser » le contenu du post, par exemple en ne dévoilant pas l’intégralité de l’information. Pour une enseigne qui ferait une promotion par exemple, cela pourrait consister à écrire « Ce code promo que vous n’êtes pas prêt d’oublier… » avec une image accrocheuse et un lien vers la manière d’utiliser ce code promo directement en boutique par exemple.

10/ Parler à sa communauté et le faire avec bon coeur

C’est surement le conseil le plus étrange et pourtant le moins respecté actuellement dans l’univers de la communication. La plupart des marques, y compris les petites enseignes, ont une image extrêmement policée sur les réseaux sociaux. Jamais un mot de travers, des photos prises par des professionnels, une légende parfaite, et au final, une communication qui sonne faux.

Si l’on prend par exemple les restaurants, le format de publication est toujours le même : une photo bien léchée, une description qui tourne autour de l’auto-promotion avec le rappel systématique de l’adresse, et une longue liste d’adjectifs mélioratifs.

Le problème, c’est que lorsque tout le monde se met à faire cela, plus personne ne sort du lot. Pour reprendre l’exemple d’un restaurant, voici quelques idées qui pourraient fonctionner, et que je vous laisse le soin de transposer à d’autres secteurs :

  • la marque aurait tout à gagner à sortir du cadre, et à proposer à ses fidèles clients de suivre l’enseigne sur les réseaux non seulement pour profiter des dernières offres, mais aussi et surtout pour connaître à l’avance les plats du jour. Et de publier régulièrement le plat du jour, son histoire en 3 mots et la raison pour laquelle on l’a choisi ;
  • le restaurant peut également publier des photos ou des vidéos prises à la volée chez ses fournisseurs, lors du choix du poisson ou de la viande par exemple, afin d’envoyer une image transparente et surtout positive des produits utilisés ;
  • pour une enseigne plus « fast food », le restaurant pourrait très bien choisir un ambassadeur en interne qui présenterait les dernières offres face caméra, la nouvelle boisson à la mode, etc… ;
  • enfin, rien n’empêche un restaurant qualitatif de proposer de temps en temps des recettes, des conseils pour mieux accorder tel met avec tel vin, ou d’expliquer pourquoi il a choisi telle farine alternative au lieu d’une autre

Bref, en réalité, les idées ne manquent pas et il s’agit ici de jouer le jeu de la transparence : tout ce qui vous passe par la tête, des idées de nouvelles recettes à la carte jusqu’aux tâches les plus chronophages (comme les achats fournisseurs) peuvent être « story-tellées » de façon à raconter une histoire à vos clients. Vous pouvez même publier du contenu relatifs à vos partenariats, vos collaborations, votre relation avec vos fournisseurs, bref, l’idée étant de mettre en scène votre légende professionnelle.

Il s’agit quasiment de se rapprocher de la télé-réalité, en gardant évidemment une distance entre la réalité et ce que vous choisissez de publier. Alors certes, ça en agacera plus d’un, car c’est un travail jugé parfois égocentrique et presque gênant, mais une fois qu’on a fait le deuil de son amour-propre, on se rend compte que l’utilisation des réseaux sociaux peut représenter un indéniable facteur clé de succès dans la réussite de son entreprise.

Aussi, il ne s’agit pas d’être faux pour autant, mais de parler et de communiquer avec le cœur, et moins avec des outils digitaux programmés, planifiés et exempts de toute humanité. En somme, le digital est là que pour aider l’humain, et pas pour remplacer l’humanité.

Bonus : quelques autres conseils en vrac

Utiliser des hashtags au bon endroit, interagir, répondre aux questions, remercier les internautes, rester cordial face aux critiques, répondre aux avis Google, s’appuyer sur la communauté pour faire face aux trolls, être ferme face aux contrevenants à la loi, répondre avec intelligence, respect, humour bon-enfant et grand public !

« Chapitre 2 : Intérêts et enjeux d’une stratégie Social Media

 

Mes derniers tweets

Nouveau short sur Blooness 👉 Un peu de foie, huîtres, fruits de mer chaque semaine. Sinon, suppléments de vitamines et minéraux.
https://buff.ly/48uaIoN

Nouveau short sur Blooness 👉 On ne soupçonne pas à quel point le fait de rehausser l’apport en protéine et en graisse peut révéler une beauté éclatante et améliorer l’apparence physique. RDV sur https://buff.ly/49FGct2 pour apprendre à
https://buff.ly/49oNpOl

Nouveau short sur Blooness 👉 Hack secret pour booster l’énergie et perdre du poids : consommer le duo protéine / graisses jusqu’à satiété sans calcul calorique d’apothicaire, puis faire occasionnellement un jeûne ou un petit déficit. RDV sur bl
https://buff.ly/49oMRbf

Charger plus

Ne manquez pas les conseils business par mail

Pas de spam, juste un mail lorsqu'un nouveau contenu est publié.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

fr_FRFR