Les meilleures excuses pour « sécher » le travail

Qui n’a jamais eu envie un matin, particulièrement le lundi, de rester à la maison plutôt que d’aller travailler ? Rassurez-vous, c’est relativement fréquent et j’irai même jusqu’à dire que c’est presque universel… Une fois encore, nos amis américains font partie des meilleurs au monde en la matière comme le révèle une récente étude du cabinet Wakefield Research réalisée pour Citrix, spécialiste des technologies informatiques.

Je suis malade !

Si je peux me permettre de vous donner un petit conseil : laissez cette excuse à Serge Lama… C’est vrai que c’est un classique, que ça marche sans doute quand vos enfants n’ont pas envie d’aller à l’école à cause du contrôle de maths, mais dans le monde du travail c’est une mauvaise idée.

En effet, ne croyez-vous pas que votre supérieur hiérarchique va chercher à vérifier vos dires ? Que faites-vous par exemple s’il vous demande un justificatif ? Vous vous procurez un faux certificat auprès d’un médecin ? Pas très légal, mais pourquoi pas… Vous pensez vraiment que cette stratégie peut fonctionner à chaque fois ? Même en admettant que votre patron vous fasse une confiance aveugle (ce qui visiblement n’est pas une bonne idée vu votre roublardise…), comment croyez-vous qu’il réagira en découvrant le pot-aux-roses ? Je ne voudrais pas vous effrayer, mais il y a fort à parier que vous serez sanctionné, si vous n’êtes pas purement et simplement congédié. Avouez que ce serai fâcheux…

Vous pensez que j’exagère et que rien ne peux vous arriver ? Détrompez-vous, grâce aux nouvelles technologies (et notamment Facebook et compagnie) il est de plus en plus simple de savoir ce que vous faites et où vous êtes ! C’est le cas par exemple d’un jeune américain qui, il y a quelques mois, avait affirmé être trop malade pour aller travailler, alors que dans le même temps il postait sur le célèbre réseau social des photos de la soirée de la veille qui était semble-t-il particulièrement arrosée. Moralité, en plus de s’être ridiculisé (il portait un magnifique costume de fée…), il s’est fait licencier sans indemnités !

Dans le même genre, une suissesse a été congédiée après avoir été surprise sur Facebook alors qu’elle avait prétendu être terrassée par une migraine atroce qui l’empêchait de travailler devant un écran d’ordinateur… Tout cela pour vous dire que si jamais un jour, vous n’avez pas envie d’aller travailler, faites preuve d’imagination et ne vous contentez pas d’une simple maladie imaginaire, c’est trop facilement vérifiable !

 

Quelques excuses pour le moins inattendues…

Si jamais vous manquez d’inspiration, voici les 10 plus belles excuses invoquées pour se disculper lors d’une absence relevées par l’étude américaine et je vous promets que je n’invente rien :

« Mon vélo n’avait plus d’essence » : Bien tenté, mais je pense que votre interlocuteur décèlera rapidement le mensonge, je ne sais pas pourquoi…
« L’essence est trop chère » : C’est surtout vrai si vous la mettez dans un vélo…
« Je fais un régime » : Voilà un argument de poids… Suffira-t-il à convaincre votre patron du bien-fondé de votre absence ?
« J’ai bu trop de Sunkist et je suis trop fatigué pour venir » : Dire la vérité, voilà la vraie originalité !
« J’ai des problèmes d’ongles incarnés »
« Mon numérologue m’a conseillé de ne pas venir aujourd’hui » : C’est sans doute l’une de mes préférées, surtout parce qu’elle marche aussi avec les astrologues et autres charlatans en tout genre !
« C’est l’anniversaire d’Elvis » : On ne travaille pas pour l’anniversaire de Jésus, pourquoi travaillerait-on pour celui du « King » ?
« Mon chien a été aspergé par une moufette » : C’est sans doute le même chien qui mangeait vos devoirs lorsque vous étiez encore à l’école, on peut dire qu’il en aura vécu des aventures !
« Toutes mes affaires sont dans la machine à laver, je n’ai plus rien à me mettre » : Comme chacun sait, laver ses affaires prend un temps considérable…
« Je devais absolument surveiller mon jardinier pour m’assurer qu’il plantait bien tout ce que je voulais et ce que j’avais acheté. » : Cette excuse est sans doute la plus valable car on ne trouve plus de « petit personnel » fiable et votre patron est sans doute au courant !

Cela prouve au moins que nos amis américains ont une imagination débordante, surtout quand il s’agit d’inventer des histoires à dormir debout. Pas étonnant qu’Hollywood se porte aussi bien…

En conclusion, même s’il peut arriver à tout le monde de ne pas avoir envie d’aller travailler, il ne faut pas perdre de vue que trouver une bonne excuse n’est jamais chose facile. Pensez-y avant de sécher…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.